Un peu de séries: The 100 (601 : Sanctum)

Mardi 30 avril, la chaine américaine CW diffusait le première épisode de la saison 6 de The 100.

L’épisode s’ouvre sur Raven, Echo, Emori, Murphy et Shaw visionnant avec Jordan, Clarke et Bellamy, le message de Monty et Harper.

Ils apprennent qu’ils ont été cryogénisés pendant 125 ans. Ils n’ont pas conscience que toutes ces années ont passé et l’épisode met très bien en valeur ce point. On ne voit qu’une scène de réveil mais qui est très brève, on n’a pas de grandes retrouvailles pleines d’émotion. Tout semble recommencer exactement là où on les a laissé avant qu’ils aillent dormir. C’est bien réalisé, on ne pense pas une seconde qu’ils ont cette impression que 125 ans est passé pour eux aussi.

De plus, Clarke et Abby sont rapidement mises à l’écart par le reste du groupe, ce qui permet de rappeler que des tensions existent toujours, qu’ils ont dormi mais que rien de ce qu’il s’est passé dans la précédente saison n’a été oublié.

A l’instar de l’épisode 1 des saisons 1 et 5, l’épisode sera divisé entre ceux qui vont explorer la nouvelle planète et ceux qui restent dans le vaisseau. Dans la vidéo “Behind the scene” publiée sur la chaine youtube de CW avant la diffusion de l’épisode, le showrunneur se confiait sur la volonté de faire écho au premier épisode de la série. Cela ressort entièrement dans la construction de l’épisode. La différence mise en valeur avec le première épisode de la saison 1, c’est que désormais, les personnages ont une histoire commune qui les relie et à l’origine des relations qu’ils entretiennent.

Une construction de l’épisode similaire à celui du premier de la série

L’épisode 1 de la saison 6 de The 100 est quasiment construit comme le premier de la série :

Ils sont dans un vaisseau

  • La scène d’au revoir entre Abby et sa mère
  • L’atterrissage : l’épisode joue d’ailleurs dessus avec les répliques de Clarke et Miller.
  • La découverte d’une planète où ils se sentent seuls
  • La découverte des traces d’autrui lorsqu’ils tombent sur un village
  • Un élément qui leur fait brusquement prendre conscience qu’ils ne sont pas seuls : le vol du vaisseau à la fin de l’épisode.

De surcroît, les quatre 100 envoyés sur la planète jouent peu ou prou les mêmes rôles.

Il y a cette impression qu’ils ont vieilli, appris de leurs erreurs et, qu’en même temps, ils réagissent exactement pareil.
  • Murphy s’en prend à Clarke dès qu’il le peut et ne pense qu’à s’amuser
  • Miller est invisible
  • Clarke essaie de prendre le lead mais n’y parvient pas et tente de rester en retrait
  • Bellamy évite de prendre position et navigue entre Clarke et Murphy, avec Echo qui fait le lien entre les deux, comme Octavia était un lien dans la saison 1
Et pourtant, tout à changer, ils agissent de la même façon mais pour des raisons différentes
  • Murphy remet en cause Clarke parce qu’il s’estime trahi,
  • Miller se sent coupable de ce qu’il a fait dans le bunker
  • Clarke se sent coupable de sa trahison et veut prouver qu’elle est capable de mieux faire
  • Bellamy ne sait pas pour qui prendre parti, tiraillé entre la trahison de Clarke et son amitié pour elle.

Cette construction renvoie donc directement au premier épisode mais permet de voir que les relations ont totalement changé et les personnages évolués.

Les relations entre les personnages

Si cette épisode installe doucement les nouveaux décors et intrigues, il est très centré sur les relations entre les personnages. Plus particulièrement, ce sont les relations entre les Skaikrus qui sont mises en lumière. Echo, Emori et Niylah, seules grounders réveillées, sont en retrait dans cet épisode. Jordan, le fils de Monty et Harper n’a que deux scènes. De plus, s’il y a quelques scènes de romance, les relations présentes dans cet épisode sont surtout les animosités.

Dans le vaisseau

La partie dans l’espace est toute aussi intéressante que la partie sur la nouvelle planète. L’ambiance est confinée, étouffante, comme si les émotions bouillonnaient, rendant l’atmosphère irrespirable.

Raven et Abby

Abby tente de s’excuser auprès de Raven pendant tout l’épisode.

Ces deux personnages se confrontent dans plusieurs scènes. Celles-ci sont vraiment bien jouées et montrent toute la complexité de leur relation. Les répliques de Raven, qui n’a plus envie d’accorder sa confiance à Abby, par peur d’être déçue de nouveau sont pleines de rancoeur. De l’autre, Abby tente de prouver à Raven qu’elle ne se droguera plus, sans réussir à la convaincre, jusqu’à la dernière scène.

A la fin de l’épisode, Abby fait face à Raven avec conviction et reprend son rôle de leader, qu’elle avait avait perdu depuis plusieurs saisons.

Les échanges entre Abby et Raven sont bien joués, pleins d’émotions et de force. Leurs répliques sont écrites avec justesse et efficacité. Ce sont, sans aucun doute, les meilleures scènes de l’épisode.

Octavia, Abby et Kane

De l’autre côté, Abby doit sauver Kane et ils se retrouvent tous les deux confrontés à Octavia.

Elle reproche à Kane de l’avoir laissé assumer ce qu’il s’est passé dans le bunker et de lui avoir reproché alors que lui-même a commis de nombreuses erreurs sur l’Arche.

Cette scène est bien joué, pleine d’intensité. Octavia apparait perdue et décidée à rejeter ses fautes sur les autres. Son discours est décousu, comme si elle gardait ça en elle depuis des années.

Sur la nouvelle planète

Clarke, Raven et Murphy

Murphy et Raven (elle-même puis à travers Shaw) se relaient pour reprocher à Clarke ses erreurs. Il n’est sans doute pas anodin que ce soit ces deux personnages qui rappellent à Clarke ses mauvaises décisions.

Raven et Murphy ont été les seuls à réellement questionner Clarke dans la saison 4 lors du test du sang noir. Ils n’ont cependant pas fait autre chose que remettre en cause sa décision et l’ont également laissée assumer le test sur elle-même.

En livrant leurs reproches à Clarke, c’est peut-être aussi à eux-mêmes qu’ils les font. Ne se reprochent-ils pas de l’avoir suivie pendant trop longtemps, validant implicitement ses choix ? De lui avoir trop fait confiance dans la saison 5 pour faire tomber McCreary ? Raven peut-elle réellement dire qu’elle n’a jamais perdue son humanité juste parce qu’elle n’a pas pris les décisions ?

Ce tryptique de personnage se retrouve également à la mort de Shaw. La proximité de Clarke avec Shaw, seule à pouvoir s’en être approchée, évoque indirectement la mort de Finn. Si cette fois elle ne l’a pas tuée, il s’est sacrifié pour sauver Murphy. Comment réagira Raven lorsqu’elle apprendra que Clarke et Murphy auraient pu sauver Shaw de la même manière qu’ils auraient pu sauver Finn ?

Il aurait été intéressant de voir Echo jouer un rôle dans cette mort. Si mettre en lumière les anciennes relations est intéressant, j’aurais bien aimé que les nouvelles, mises en exergue dans la saison 5, continuent de se construire. Après tout, Echo voulait tuer Shaw dans la précédente saison.

Cependant, cela aurait fait d’Echo une antagoniste aux yeux de Raven alors que ce personnage semble être un lien nécessaire pour faire avancer les choses entre Clarke et Octavia et les autres.

Echo, Clarke et Octavia

Si on ne les voit pas interagir ensemble, ces personnages sont au centre de l’épisode. Le personnage d’Echo a peu de dialogues mais lorsqu’elle parle c’est pour défendre Clarke ou Octavia.

Quant à ces deux dernières, elles sont très en retrait, comme vacillantes, à la recherche de leur nouveau rôle, celui de leader étant perdu.

Le personnage d’Echo est très complexe : de loyale espionne de la Reine Nia, elle est devenue loyale à ceux qu’elle considère désormais comme son peuple, ceux avec qui elle a vécu dans l’espace. 

C’est ce qui est pertinent dans ce tryptique Octavia/Clarke/Echo. Ces trois personnages ont toujours prétendu agir dans l’intérêt de leur peuple. Elles ont toujours pris les décisions qui s’imposaient à elles comme les meilleures pour sauver les leurs.

Ces personnages illustrent ce qu’un trait de caractère poussé à l’extrême peut avoir de mauvais. Octavia a toujours été un personnage prenait des décisions par fierté, Clarke a toujours pris des décisions avec rationalité et Echo avec loyauté.

Si la rationnalité de Clarke et la fierté d’Octavia leur ont fait faire de bons choix dans les saisons 1 à 4, il n’en a rien été dans la saison 5. La fierté d’Octavia l’a entièrement fait tomber dans l’orgueil. Clarke, qui a toujours pris des décisions dans l’intérêt de son peuple, a vu ce dernier se restreindre à Madie. Dès lors, pour Clarke, son trop-plein de rationalité, lui a fait oublier tout ce qu’elle pouvait ressentir pour d’autres personnes qui n’étaient pas Madie.

A l’inverse, la saison 5 a montré que la loyauté d’Echo pouvait également être sa plus grande qualité.

Dans ce nouvel épisode, Octavia est pleine de rancœur et remue le passé, incapable de passer outre. Au contraire, Clarke semble vouloir tout laisser derrière elle pour tout recommencer.

Cette saison sera-t-elle celle de l’équilibre ? Parviendront-elles toutes les trois à assumer leurs décisions mais également à en prendre de meilleures? Echo et Bellamy réussiront-ils à ce qu’Octavia et Clarke soient de nouveau accepter ?

Les couples

Le couple Echo/Bellamy est mis en valeur à deux reprises : lorsqu’ils sont sur la plage et ensuite sur des balançoires.

Je trouve qu’il y a un équilibre dans leur relation qui est très bien mis en valeur dans la scène de la plage. Cette scène est vraiment belle et pleine de quiétude.

Le couple Raven/Shaw a le droit à quelques scènes avant qu’il ne meure  dans la suite de l’épisode. J’aurais bien aimé pouvoir les voir ensemble plus longtemps, ils avaient une bonne alchimie dans la saison 5.

Le couple Jackson et Miller est également présent puisqu’ils font tous les deux partis de la mission “Nouvelle Planète”. Ils ont une seule scène ensemble mais elle est pleine de respect et de compréhension l’un pour l’autre. Le personnage de Jackson a également la plus drôle des répliques de l’épisode : (“we’re the aliens“) dans cette séquence.

La séquence sur la plage montre à quel point les personnages ont grandi depuis la saison 1. Ils ne se réunissent plus autour d’un feu pour couper leur bracelet. Les couples n’ont plus rien d’adolescents, ils paraissent plus solides et matures.

La nouvelle planète

Dans cette épisode, on découvre également peu à peu la nouvelle planète sur laquelle Monty les a fait dériver.

L’épisode présente un nouvel univers mais qui conserve des liens avec les anciennes saisons. Le signe de Becca et les astronautes partis en reconnaissance plusieurs siècles plus tôt, apparaissent dans l’épisode.

Les habitants de cette planète semblent vivre à l’intérieur d’une forteresse construite à partir d’un portail radioactif.

Les radiations sur la planète ne sont donc pas naturelles. Cela n’est pas sans rappeler le brouillard qu’envoyait les habitants du Mont Weather. Si ce brouillard avait tué Atom dans la première saison, c’est Shaw qui y succombe dans la sixième.

L’exploration de cette nouvelle planète permet aux héros d’avoir un peu de tranquillité avant le début des nouveaux ennuis.

Au sein de l’école, ils trouvent une coupelle avec du sang rouge. Que signifie le sang rouge pour les habitants de cette planète ? Y aura-t-il une religion similaire à celle qui existait chez les grounders avec le sang noir ? Dans les trailers, seule Clarke semble pouvoir accéder au château, est-ce parce qu’elle est sang noir ?

Le second soleil apparait à la fin de l’épisode, lorsque Emori tente d’assassiner Murphy. Tout cela laisse présager que ce second soleil sera davantage abordé dans le prochain épisode et que les ennuis commenceront réellement.

Il me tarde de voir l’épisode 2 et, notamment, l’impact du soleil sur Clarke. Si dans l’épisode 1, elle parait tout vouloir mettre derrière elle, l’épisode 2 contrecarrera certainement ses plans.


En conclusion, le premier épisode de la saison 6 de The 100 n’était pas le meilleur de la série, il n’y avait pas de grands mystères. Il permet toutefois d’installer un nouveau décor et une nouvelle ambiance. Il semble que cet épisode était entièrement centré sur les skaikrus. Cela en fait un épisode de transition et de reprise plutôt intéressant.


 

 

3 thoughts on “Un peu de séries: The 100 (601 : Sanctum)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.