Nous les filles de nulle part

Résumé du livre

 

Couverture du livre : Nous les filles de nulle partGrace arrive dans une nouvelle ville après que sa mère ait été licenciée. Elle découvre sur son mur des phrases gravées et apprend qu’une adolescente appelée Lucy est celle qui les a écrit. Lucy a été violée mais quand elle l’a dit, personne ne la crue.

Lorsque Grace découvre cette histoire, elle est choquée, surprise. Elle décide donc de monter un groupe avec Rosina et Erin. L’objectif de leur groupe est que les hommes du lycée cessent de les prendre pour des objets et soit responsabilisé.

Mon avis

 

  1. Le thème du livre

Les Filles de Nulle Part traite d’un sujet rare avec un traitement moderne. Le récit porte sur la relation des femmes à leur corps, sur la construction des individus, sur le respect de son corps et de celui des autres, sur la notion de consentement.

L’autrice a très bien su apporter toutes les argumentations sans moraliser le sujet. Il n’y a aucun jugement, uniquement des échanges de point de vue entre des femmes. La plupart des formes de rapport au corps sont montrés, c’est très intéressant.

Concernant plus particulièrement la question du consentement, ce livre est très pédagogique. Le récit défait petit à petit tous les clichés qui peuvent exister sur le sujet et rappelle très bien que NON c’est NON même s’il n’est pas verbalisé. L’autrice insiste sur le fait que ce n’est pas la faute de la personne qui subit mais de celle qui fait subir.

L’autrice n’oublie pas entièrement les hommes. Elle précise que tous les hommes ne sont pas des violeurs en puissance. Il y a notamment un passage très pertinent au cours duquel un personnage se demande si tous les hommes ont tous cette part dominatrice et animal en eux.  La réponse négative à laquelle aboutit le personnage est cependant trop sous-entendue.

Les personnes qui regardent sans prendre position sont également présentées. Les Filles de Nulle Part impose à tout leur lycée de prendre position. Elles mettent en exergue que le statu quo n’existe pas, que chacun a une opinion. Chacun peut se battre contre les mentalités archaïques mais pour cela, il faut accepter de prendre position, même si cela ne convient pas à tous.

Au surplus, l’acte de viol n’est pas le point important du livre, c’est davantage la reconstruction, l’après, que ce soit juste après comme Lucy ou plusieurs années plus tard comme Erin.

2. Les personnages

Les personnages pourraient être clichés mais, au contraire, ils représentent toute la palette des femmes qui peuvent exister, toutes les opinions et visions du sujet. Ces personnages sont très beaux, très vrais et surtout très bien développés.

Je me suis personnellement beaucoup attachée au personnage d’Erin, que j’ai trouvé touchant et réaliste. La présence d’un personnage atteint du Syndrome d’Asperger est rare dans un livre, surtout sur un tel sujet. La relation amicale entre Rosina et Erin est très touchante.

3. Forme et écriture

Par ailleurs, ce livre est très bien écris. L’autrice sait tout dire de la plus juste des manières, tout est dans la subtilité.

Il y a les passages avec les personnages principaux (Grace, Erin et Rosina) ainsi que plusieurs passages avec les pensées des autres et c’est une réelle plus-value.

En conclusion, les Filles de Nulle Part est une excellente et forte lecture qui, si elle dépeint une société sombre, apporte l’espoir d’un changement. 

 

 

 

3 thoughts on “Nous les filles de nulle part

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.