Level Up de Cathy Yardley

Dans Level Up, on suit Tess, une ingénieure en informatique, qui souhaiterait pouvoir obtenir un poste de développeuse. Elle en parle à son colocataire, Adam, qui fait déjà parti de cette équipe. Pour prouver sa valeur, elle se lance dans la réalisation d’un jeu vidéo pour un concours, avec son aide.

La suite contient des spoilers.

L’intrigue

Level Up est un livre original et prenant. L’intrigue est très captivante et met en avant un sujet moderne.

Tess est une fan de jeux vidéos et d’une série qui souhaite pouvoir faire gagner ses nouvelles amies pour que leur librairie puisse continuer d’exister.

J’ai beaucoup aimé sa détermination et l’importance qu’a ce projet pour elle. Au-delà de réussir à prouver sa capacité à être développeuse, elle tient à faire gagner ses amies.

Le dénouement sur le jeu vidéo m’a surprise ! Je ne m’attendais pas du tout à cela. C’est bien amené et permet de faire le lien avec l’intrigue relative aux ambitions professionnelles de Tessa.

Pour ce qui est de la romance, elle était prévisible dès les premières pages. Cependant, cela n’enlève rien au côté bien écrit et non clichés de la romance. De plus, elle est présente mais sans prendre trop le pas sur l’intrigue principale, ce que j’ai vraiment apprécié.

Les personnages

J’ai adoré le personnage de Tess, je l’ai trouvé original, moderne et bien développé. C’est un personnage focalisé sur ce qu’elle fait et passionnée.

Les femmes à l’origine du concours et s’occupant de la librairie sont également des personnages sympathiques. J’aurais bien aimé qu’elles soient davantage développées.

En revanche, j’ai moins apprécié Adam et ses amis. Adam est égocentrique et concentré sur l’idée de gagner un pari tandis que ses amis sont sans-gênes et vulgaires.

Ces personnages ne sont jamais remis en cause alors qu’ils tiennent des propos presque uniquement sur les femmes. Ils sont un élément comique du livre, ce qui m’a dérangée car leur attitude déplacée n’est pas vraiment questionnée.

Pour ce qui est du personnage de Casey, je trouve dommage de l’avoir trop diabolisée. Elle donne l’impression que l’ambition est un défaut et parait manipulatrice alors qu’elle a juste choisi sa carrière.

Les messages de Level Up

Faut-il être sociable pour évoluer professionnellement ?

L’autrice montre que les femmes doivent faire davantage d’efforts par rapport aux hommes, d’intégrer leurs codes pour évoluer dans leur carrière et intégrer leur milieu. C’est une analyse très réaliste et pertinente de la société qu’à l’autrice via ce point de vue.

Après, je ne suis pas vraiment fan de cette valorisation du team building. On peut être sociable sans pour autant passer son temps avec ses collègues de travail. Ce critère ne devrait pas entrer en ligne de compte pour avoir un poste.

Faut-il choisir entre sa carrière et sa vie personnelle ?

Il y a un fort parallèle entre Casey, l’ex d’Adam et Tess, sur le sujet de la carrière. Le personnage de Casey, bien que très secondaire, vient asseoir le choix final de Tess. Si ce parallèle est très bien construit, le message qu’il véhicule m’a légèrement dérangée.

En effet, d’un côté, on a Casey qui a fait le choix de sa carrière en quittant Adam pour New-York. De l’autre côté, on a Tess, confronté au même choix que Casey un an plus tôt.

Et après, tout est bien qui finit bien. On apprend que Tessa a bien fait de choisir sa vie personnelle parce que le poste qu’on lui proposait était une arnaque. Parallèlement, Casey revient dans sa ville d’origine après avoir été licenciée.

Si l’autrice a voulu un happy-end, c’est réussi mais le message sous-entend que si on choisi sa carrière, on est malheureux, que, dès lors, il vaut mieux choisir le bonheur et l’amour.

En choisissant ce message, l’autrice détruit, à mon sens, tout le message féministe de son livre. Il sous-entend qu’on ne doit pas faire le choix de sa carrière si on peut faire celui de sa vie personnelle et qu’on sera récompensé pour cela.


En conclusion, Level Up se lit aisément et rapidement. Il y a une intrigue intéressante et une romance en retrait. Le message du livre, sur l’accès des femmes au métier du jeu vidéo est pertinent mais la fin le gâche un peu.

 

 

 

 

 

One thought on “Level Up de Cathy Yardley

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.