Pourquoi je n’ai pas aimé : L’héritière des Raeven

L’héritière des Raeven : Sorcière malgré elle

Autrice du livre : Méropée Malo

Editeur : Castelmore  

Résumé de l’éditeur

 
Pour Assia, une nouvelle vie  commence ! 
Assia, dix-neuf ans et bac en poche, rentre chez elle après des années en pension. Mais il n’y a personne pour l’attendre et elle apprend que toute sa famille est morte. La voilà seule au monde… La jeune fille découvre alors qu’elle est l’héritière d’une lignée de sorcières. Elle va devoir apprendre à manier ses nouveaux pouvoirs avec pour unique professeur un vieux grimoire, puisque sa mère n’est plus là. Assia n’est pas du genre à se laisser abattre : elle surmontera toutes les épreuves et éclaircira les circonstances qui ont mené à la mort des siens, parole de sorcière !”

 

Mon Avis

 

  1. Une vision archaïque des femmes

 

Je pensais naïvement qu’un livre sur une sorcière parlerait d’une femme indépendante.

Après lecture, je ne sais toujours pas si le personnage principal de Sorcière malgré elle est Assia ou Alec. Le livre se focalise trop sur ce dernier.  

Au bout d’une vingtaine de pages, j’ai abandonné l’idée que ce lire parlerait d’une femme indépendante. La vie d’Assia ne semblait tourner qu’autour d’un homme qu’elle venait de rencontrer.  

J’ai clairement pensé à fermer le livre lorsque la seule idée d’Assia pour avoir des informations était de draguer un homme. On est donc sur un haut niveau de vision archaïque des femmes !

J’ai définitivement fermé le livre à la page 152, à la phrase suivante : “Quand les clients – et surtout clientes du salon de thé“. C’était à mon sens le cliché de trop.

 

2. Un récit incohérent

 

Pour en venir au récit lui-même, il y a beaucoup d’incohérences et très peu d’émotions. Assia découvre qu’elle est orpheline et ses premières réactions sont:

  • Trouver de l’argent
  • Draguer Alec

De plus : elle ne s’est jamais inquiétée de ne plus avoir de nouvelles de sa famille ?

Elle découvre ensuite qu’elle a des pouvoirs mais cela n’a pas l’air de la choquer. Si je découvre demain que ma famille est morte après m’avoir placée huit ans en pension, que deux personnes que je ne connais absolument pas viennent me voir et me révèlent que j’ai des pouvoirs, je pense que je mettrais ces illuminés dehors !

Sorcière malgré elle contient par ailleurs de nombreux jugements négatifs sur l’apparence d’Hélène. J’ai trouvé ces descriptions médisantes et déplacées. On en revient encore à une vision normalisée des femmes dans ce livre.

L’écriture traîne également en longueur et nous abreuve de clichés et de dialogues vides de sens. Quant aux personnages, je les ai trouvé très peu développés, en particulier Assia.

En conclusion, j’ai été vraiment déçue de ce livre.

  

 

Sur le même sujet : Flocons d’amour ou l’apogée du sexisme  

 

 

One thought on “Pourquoi je n’ai pas aimé : L’héritière des Raeven

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.