Dividing Eden de Joëlle Charbonneau

Auteur : Joëlle Charbonneau

Edition : Milan

Résumé

A la mort de leur père et de leur frère aîné, Carys et son jumeau, Andreus, se retrouvent en concurrence pour l’accès au trône.

Pour déterminer lequel des deux pourra y accéder, le Conseil décide de les faire s’affronter sur une série d’épreuves.

Pour la première fois, Carys et Andreus, qui se sont toujours protégés, se retrouvent en concurrence.

Cet affrontement ne se fera pas sans mal pour chacun d’entre eux et leur lien sera mis à rude épreuve.

Mon Avis

1. Le récit

Divinding Eden est différent de tout ce que j’ai pu lire jusqu’à présent. C’est un roman fantasy très original.

Le récit décrit l’affrontement d’une soeur et d’un frère jumeaux pour un trône auquel aucun des deux n’auraient un jour pensé accéder. C’est tout l’intérêt du récit de voir l’évolution des personnages face à un pouvoir auquel ils peuvent désormais avoir accès.

A travers l’évolution des deux personnages, c’est la notion de pouvoir qui est mise en exergue.

Le livre porte une réflexion très intéressante sur cette notion ainsi que sur celle de leadership, sur ce qui est essentiel pour guider un peuple. La réflexion sous-jacente du livre concerne également l’intégrité que chacun peut garder ou est prêt à perdre pour accéder au pouvoir.

On voit clairement deux visions s’affronter à travers Carys et Andreus.

Par ailleurs, il y a tout un mystère autour d’un des deux enfants qui seraient maudits. Si le premier tome ne laisse apparaitre que les prémisses de l’intrigue, il me tarde de lire le deuxième tome pour voir cette intrigue s’étoffer.

Le seul petit défaut du livre est sans aucun doute la facilité avec laquelle la mère est écartée du trône. Cependant, ce n’est pas pour autant que le récit est gâché.

2. Les personnages

Le récit suit chacun des jumeaux mais pour moi, Carys est LE personnage central du livre.

Carys est forte, attachante, stratège et indépendante. Le développement de l’histoire de Carys est d’autant plus intéressant qu’il n’y a pas de romance.

Ce personnage peut facilement être transposé à l’époque actuelle. Le livre présente toutes la charge qui pèse sur Carrys parce qu’elle est une femme et cela ne fait qu’ajouter un peu plus d’intérêt au personnage.

Je ne me suis, en revanche, pas du tout attaché à Andreus que j’ai trouvé très immature et “enfant gâté”.

Ce personnage est détestable – mais sans doute est-ce le but. Contrairement à sa soeur, il est manipulable et peu indépendant, toujours à la recherche de l’affection des autres. Les intrigues relatives à Andreus ont cependant beaucoup d’intérêts, en particulier celle avec Imogène.

En conclusion, je vous conseille vivement ce livre que j’ai ADORE. Il se lit facilement, le monde créé est fascinant, le personnage de Carys est génial et l’intrigue passionnante.

   

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.